Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 08:58

Elle me regardait, mais j'étais tourné vers la fenêtre, contemplant les ténèbres de ma vie.

Craig Johnson « Le camp des morts »

 

Le cordon ombilical de son cul.

 

La logique s'est maintenant réfugiée dans les logiciels.

Jean Luc Godard

 

Je ne vis pas, j'attends d'exister.

 

Mon cœur comme cet appartement vide où tous les meubles ont disparu.

 

Descente dans la nuit (que je vois comme un escalier – marche par marche – sans que jamais il y eût une dernière).

Marina Tsvetaieva

 

Ne t'inquiète pas chéri, je suis aux urgences à l'hôpital mais la voiture n'a rien.

 

Hier 19 février, C. me parlant de son éventuelle séparation qui me dit un peu inquiète : « En homme, je n'y connais rien ! »

 

On entend le silence qui s'est lavé dans les eaux,

et je voudrai, terrassé de soleil,

m'endormir en plein midi,

l'âme aussi dure que la montagne immense.

Benjamin Fondane

 

Chanter encore une fois ou deux mes chansons et changer de nom : James Azbine.

 

J'ai encore envie de boire beaucoup mais je n'ai plus le foie.

 

Conseil de Jules Renard pour finir ce mois : Lis toutes les biographies des grands morts, et tu aimeras la vie. (Journal 29 novembre 1895)

 

Jean Lenturlu

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Lenturlu - dans Journal de Campagne
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

  • : Le blog de Jean Lenturlu
  • Le blog de Jean Lenturlu
  • : Journal mensuel du noteur (et chanteur) Jean Lenturlu
  • Contact

Jean Lenturlu

  • Jean Lenturlu

Concerts

 

 

 

Retrouvez les livres et les chansons de Jean Lenturlu sur www.mapetitedistribution.com

 

 

Recherche

Rubriques