Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 13:44

Hier, samedi 31 octobre, à la librairie, ils viennent tous acheter des livres – chrysanthèmes.

 

Il préfère lire l'affiche annonçant ma dédicace, à côté de moi, que regarder mes livres et me parler.

 

J'aime les femmes dont la beauté n'est pas visible au premier regard.

 

Devant la librairie à Bourg-en-Bresse, deux Gustaves qui passent avec une bière à la main et l'un qui dit : Faudrait rassurer ta femme.

 

Je suis attiré par la misère morale.

 

Je lis avec profit le journal de Jean-Patrick Manchette (1964-1974) dont ceci le vendredi 19 septembre 1969 :  Lu « Une extrême amitié » d'Henri Troyat – Je suis extasié devant le miracle de fabrication qu'est un tel livre. Histoire débile, personnages crétins, décors laids , absence d'évènements. Les procédés eux-mêmes de narration sont éculés. Cela fait pourtant un livre, qui n'a même pas la maladresse des premiers Sagan. C'est à pleurer. Mon extase est une consternation. 

 

Il m'arrive d'ensevelir dans des livres que je ne lirai pas les lettres auxquelles je ne répondrai jamais. Marcel Jouhandeau (Les instantanés de la mémoire)

 

J'aime beaucoup la chanson française, c'est pour ça que j'écoute essentiellement Bob Dylan et Léonard Cohen.

 

Chanter ne me manque pas mais avoir peur avant de monter sur scène, si.

 

Elle regarde mes livre avec un peu d'étonnement et me dit un peu gênée : « Je lis des choses un peu plus littéraires. » Pas eu la présence d'esprit de lui demander : Vous voulez dire sur page blanche avec beaucoup plus de mots ?

 

La littérature est une escroquerie intellectuelle qui joue sur les mots.

 

Un écrivain est-ce un auteur qui a échoué son livre ?

 

J'ai acheté à Nevers au Cyprès « La haine de la littérature » de William Marx. Le comble serait de ne pas le lire.

 

Par un quiproquo postal d'un livre de Marcel Jouhandeau envoyé à la mauvaise adresse, j'ai fait la connaissance de la petite nièce de l'auteur de Chaminadour, qui avait reçu mon envoi. Avons parlé pendant une heure de Marcel et d'Elise... Cette probabilité incroyable était certainement plus incertaine que de gagner à la loterie nationale, donc j'espère bien gagner un jour le gros lot.

 

Jean Lenturlu

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Lenturlu - dans Journal de Campagne
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

  • : Le blog de Jean Lenturlu
  • Le blog de Jean Lenturlu
  • : Journal mensuel du noteur (et chanteur) Jean Lenturlu
  • Contact

Jean Lenturlu

  • Jean Lenturlu

Concerts

 

 

 

Retrouvez les livres et les chansons de Jean Lenturlu sur www.mapetitedistribution.com

 

 

Recherche

Rubriques