Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 19:11

Il fait beau, allons au cimetière. (Emmanuel Berl)

Dans « Vie et destin » de Vassili Grossman, cette phrase étonnante, page 193 : « Il ressentit la mort avec l’acuité et la profondeur dont seuls les enfants et les grands philosophes sont capables. »

Acte d’amour pur de ma petite fille Louise qui m’offre toutes les semaines des cailloux.

« Il fait froid et je transpire » murmure la femme étendue dans la neige avant de mourir.

Le volcan éteint, je regarde les cendres.

« Il faut pourrir l’image ! » s’exclame Gérard Gasiorowski.

Faire un nouveau livre creuse ma tombe et ne pas en faire accélère mon agonie.

Ce fut au début du XVIII siècle que les castrats, jusqu’alors employés uniquement dans les maîtrises religieuses, apparurent sur les théâtres profanes ; à Rome, d’abord, et cela par ordonnance du pape Innocent XI, qui expulsa de la scène les cantatrices et les remplaça par eux. Il y avait eu, en 1686, un scandale qui avait ému la Ville-Eternelle : une cantatrice, appelée Giorgina, était apparue qui avait tourné la tête à tous les hommes, et provoqué parmi ses adorateurs tant de désordres qu’on avait fini par la bannir des Etats pontificaux. Une mesure générale suivit celle-là, qui chassait les femmes du théâtre. Ce fut une victoire pour les castrats, qui remplacèrent les femmes dans l’opéra, à Rome, pendant quelques temps, et qui durant tout le XVIII siècle, jouèrent un rôle considérable dans le développement de la musique dramatique. « Beaucoup d’entre eux eurent une vie sentimentale agitée » rapporte René Bouvier. Le président De Brosses raconte que l’un d’eux alla jusqu’à demander au pape l’autorisation de se marier, sous prétexte que l’opération avait été mal faite.

La réponse du Saint-Père fut tranchante, si l’on peut dire : « Che si castri meglio. »  (Qu’on le châtre mieux.)

Marcel Brion « Mozart »

Inscrire sur ma carte de visite : voleur de femmes.

Faire un testament où je lègue ce que je n’ai pas.

Jean Lenturlu

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Lenturlu - dans Journal de Campagne
commenter cet article

commentaires

Sanchez 23/06/2010 10:18


d'accord alor si tu passe a lyon prévient moi.


Sanchez 22/06/2010 14:49


Bonjour,je c pas si tu te rappele de moi mais bon,je m'appelle Donovan,tu étai venue a la Xaviere avec cette chancon avec les loup,bref,j'aimerai te revoir.a bientot j'espere


Jean Lenturlu 22/06/2010 17:11



bonjour Donovan


bien sûr que je me rappelle de la Xavière et de toi ! Ce serait bien de se revoir mais j'habite loin et je bouge beaucoup pour faire des concerts. Peut-être un jour si je re-joue à Lyon !


en tout cas merci de ton message et à un de ces jours


amicalement


Jean Lenturlu



Bienvenue

  • : Le blog de Jean Lenturlu
  • Le blog de Jean Lenturlu
  • : Journal mensuel du noteur (et chanteur) Jean Lenturlu
  • Contact

Jean Lenturlu

  • Jean Lenturlu

Concerts

 

 

 

Retrouvez les livres et les chansons de Jean Lenturlu sur www.mapetitedistribution.com

 

 

Recherche

Rubriques