Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 19:36

  L’enfer de l’amour.

Je vois encore ma main, mais aussi d’autres choses à travers.

(Charles Albert Cingria « La grande Ourse »)


Mes livres me suivent et ne me ressemblent pas.

Subitement, il eut une crise d’intelligence.

Cette femme qui m’aime trop me pousse au suicide.

L’écriture rature ma vie.

Rater un livre, c’est l’écrire.

Où sont nos hommes politiques ? Sont-ils cachés derrière les marionnettes de la télévision ?

Dans le journal de Delacroix (19 février 1850) : « C’est par la manière qu’on plaît à un public blasé et avide par conséquent de nouveautés ; c’est aussi la manière qui fait vieillir promptement les ouvrages de ces artistes inspirés, mais dupes eux-mêmes de cette fausse nouveauté qu’ils ont cru introduire dans l’art. Il arrive souvent alors  que le public se retourne vers les chefs-d’oeuvre oubliés et se reprend au charme de la beauté.

Pour finir ce mois de janvier, cette pensée de Natalie Barney qui pourrait devenir l’exergue d’une existence : « Espérons l’impossible, car c’est peut-être une bassesse que de mettre son espoir en lieu sûr. »

Jean Lenturlu

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Lenturlu - dans Journal de Campagne
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

  • : Le blog de Jean Lenturlu
  • Le blog de Jean Lenturlu
  • : Journal mensuel du noteur (et chanteur) Jean Lenturlu
  • Contact

Jean Lenturlu

  • Jean Lenturlu

Concerts

 

 

 

Retrouvez les livres et les chansons de Jean Lenturlu sur www.mapetitedistribution.com

 

 

Recherche

Rubriques