Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 20:18

Conseil de notre ami Beyle (Souvenirs d’égotisme) :

En arrivant dans une ville je demande toujours :

1er Quelles sont les douze plus jolies femmes.

2e Quels sont les douze hommes les plus riches.

3e Quel est l’homme qui peut me faire pendre.

 

La beauté est parfois tellement trouble que les censeurs n’y voient que leurs laideurs.

 

Dans « Le maquilleur d’étoiles » de Joël Cano : Le désir a besoin de silence pour ne pas s’échapper dans le souffle.

 

Bientôt un nouveau livre – disque de vieilles choses.

 

Envie de me vider entièrement et de flotter.

 

Dans le journal sans date de Gilbert Cesbron : « Passé un certain âge, nos vêtements s’usent moins vite que nous. »

 

Aujourd’hui je vais fabriquer un petit roman de trente pages disait Lautréamont.

 

Je lis « Les aventures des manuscrits de la mer morte ».

 

Paladine qui m’embrasse avant que je parte en me disant : « Je te fais des bisous de chasteté. »

 

Une jeune fille de vingt ans à côté de moi dans le train revenant de Paris qui fait les yeux ronds quand je lui dis que je n’ai pas de télévision chez moi et qui s’exclame : « Vous ne vous ennuyez pas ? »

 

Avoir des projets posthumes.

 

Retrouvé la rue des martyrs et pensé à Paul Léautaud. Les travestis ont disparu et Pigalle est triste.

 

Cette phrase du journal de Jules Renard (qui me fait penser à ma mère) : « Je n’ai rien oublié d’elle, que sa mort. »


Jean Lenturlu

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Lenturlu - dans Journal de Campagne
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

  • : Le blog de Jean Lenturlu
  • Le blog de Jean Lenturlu
  • : Journal mensuel du noteur (et chanteur) Jean Lenturlu
  • Contact

Jean Lenturlu

  • Jean Lenturlu

Concerts

 

 

 

Retrouvez les livres et les chansons de Jean Lenturlu sur www.mapetitedistribution.com

 

 

Recherche

Rubriques