Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 19:46

Dans les carnets de Joseph Joubert cette image lumineuse : « La mémoire – qui est le miroir où nous regardons les absents. »

 

Le portrait de Philoxène Boyer (1829-1867) par son meilleur ami, le poète Théodore de Banville : « Non seulement il savait le grec comme personne en France ne le sait plus, mais il connaissait tous les livres, toutes les histoires, toutes les philosophies, tous les travaux critiques, tous les grimoires de tous les temps ; il avait tout étudié, tout compulsé, tout appris ; il savait tout par cœur, et dans sa pauvre tête on avait entassé violemment toute une bibliothèque. (…) Austremoine (c’est le nom de son père) avait été impitoyable et complet dans son imprévoyance ; il n’avait pas permis à son fils d’ignorer les scoliastes les plus inconnus et les historiens les plus chimériques ; mais il avait tout à fait oublié de lui apprendre à parler, à manger, à s’asseoir et à vivre comme tout le monde. » (Mes souvenirs, 1882)

 

La fraîcheur de la vieillesse.

 

Je ne sais pas vivre.

 

« Les troupes progressaient en silence, entourant le cercueil qu’une dizaine de soldats portaient sur leurs épaules. Tous savaient bien que ce cercueil renfermait un cadavre, mais étaient loin de se douter qu’il s’agissait de celui de Gengis Khan.

Ceux qui apercevaient ce cortège, ceux qui le croisaient, hommes ou femmes, vieillards ou enfants, étaient tués sur-le-champ. »

Inoue Yasushi « Le loup bleu »

 

L’amour totalitaire et l’érotisme libertaire.

 

Belle maxime de Goethe (que j’essaie de mettre en pratique ici ou là) qui me venge des slaves inamicales provoquées par la sortie de « la fête bousculée » : « Nous sommes et devons être obscurs pour nous-mêmes, tournés vers le dehors et travaillant sur le monde qui nous entoure. »

 

Un jour qu’on vint prier Alexandre Dumas de souscrire pour l’enterrement d’un huissier, il donna le double de la somme en priant qu’on en enterrât deux.


Me retenir de l’aimer pour ne pas mourir.

 

Jean Lenturlu

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Lenturlu - dans Journal de Campagne
commenter cet article

commentaires

VILLON Jean Paul 01/03/2011 11:32


Lecteur fidèle de votre blog !! je vous ai adressé quelques phorismes sur le mien : http://jpll.over-blog.com.
Bien à vous
Jean Paul


Bienvenue

  • : Le blog de Jean Lenturlu
  • Le blog de Jean Lenturlu
  • : Journal mensuel du noteur (et chanteur) Jean Lenturlu
  • Contact

Jean Lenturlu

  • Jean Lenturlu

Concerts

 

 

 

Retrouvez les livres et les chansons de Jean Lenturlu sur www.mapetitedistribution.com

 

 

Recherche

Rubriques