Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 13:34

Meilleurs nœuds à tous de la part de Monsieur Bondage.

 

Dans le journal sans date (tome 3) de Gilbert Cesbron, ces deux pensées fumigènes :  « A force de brûler les étapes, on finit par mettre le feu. » et « Au Moyen Age la galanterie était une flamme ardente ; aujourd’hui elle n’est plus qu’un rideau de fumée ».

 

Ce 25 décembre au réveil, mon amour qui me dit : « Bonjour, mon cadeau de Noël ! »

 

Les filles des jambes.

 

Le 14 décembre, cette femme dans la librairie qui souffle en passant devant moi : « Il faut que je m’offre mon cadeau de noël ».

 

Ecrire lentement.

 

Dans les carnets de P-J Proudhon, j’extrais cette note :  La révolution sociale est sérieusement compromise si elle arrive par la révolution politique.

 

Je pense à la corvée du mari.

 

Les écrivains sont comme des médecins légistes.Ils doivent avoir des connaissances sur les mourants.

Lars Noren (journal intime d’un auteur)

 

Il y a des jours où je manque de solitude comme un asthmatique en montagne.

 

Dans « Tout n’est qu’allusion », Marcel Jouhandeau écrit : « Le respect de toute personne humaine relève de la conscience que chacun a de la sienne propre. »

 

Je suis devenu un cadeau de noël alors qu’à vingt ans je voulais être une plante carnivore.

 

Pour bien démarrer cette année 2014, un petit dicton de mon ami Joseph Joubert : Tout doit passer par quelque étamine.

 

Jean Lenturlu

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Lenturlu - dans Journal de Campagne
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

  • : Le blog de Jean Lenturlu
  • Le blog de Jean Lenturlu
  • : Journal mensuel du noteur (et chanteur) Jean Lenturlu
  • Contact

Jean Lenturlu

  • Jean Lenturlu

Concerts

 

 

 

Retrouvez les livres et les chansons de Jean Lenturlu sur www.mapetitedistribution.com

 

 

Recherche

Rubriques