Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 19:53
Je me retiens de finir le journal de Catherine Pozzi. Je ne veux pas qu’elle meure en 1934.
Le 12 avril 1930 elle note : « Il est curieux d’observer en tout être et chose, le poids mort. »
Onze dédicaces et fêtes du livre en décembre. Je suis épuisé d’humanité… Je rêve d’île déserte.
Le 19 décembre en dédicace à la Cie du chat noir à clermont-ferrand: noté sur mon carnet que j’ai deux enfants que j’essaie d’élever et qui réussissent à me faire grandir.
Tous ces hommes à Noël habillés en robe rouge avec leur bonnet à ponpons m’excitent gravement (je pense avec nostalgie aux cheminées de mon enfance de petit ramoneur)
Je lis le style acéré de Paul Nizan dans « Aden-Arabie » comme ceci qui nous est redoutable : « Chacun trouve au fond de ses réveils tous les désordres du temps je ne sais combien de fois réduits à la médiocre échelle de notre inquiétude privée. »
Je ne me souhaite pas une bonne année 2009.
Jean Lenturlu

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Lenturlu - dans Journal de Campagne
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

  • : Le blog de Jean Lenturlu
  • Le blog de Jean Lenturlu
  • : Journal mensuel du noteur (et chanteur) Jean Lenturlu
  • Contact

Jean Lenturlu

  • Jean Lenturlu

Concerts

 

 

 

Retrouvez les livres et les chansons de Jean Lenturlu sur www.mapetitedistribution.com

 

 

Recherche

Rubriques