Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 08:20
Malgré l'allergie aux pollens, je vous invite à respirer ces mots de Nietzsche (oeuvres posthumes) : "Que notre pensée ait un parfum fort et savoureux comme un champ de blé dans la splendeur d'un soir d'été"... On en a bien besoin de cette poésie après la campagne (l'autre qui elle aussi m'a mouchée le cerveau)
Cette définition du politique (dictionnaire moderne) : art de décevoir
Je lis toujours avec ravissement quelques pages soporifiques du grand marcel (la recherche "Le coté des Guermantes") avant de plonger dans les bras de mon oreiller et le matin je me réveille avec le petit jacques avec son Verbatim (tome 1) où j'extrais ceci du mercredi 10 février 1982 : "En politique, on peut vraiment dire n'importe quoi. Peut-être est-ce la raison pour laquelle ce métier discrédite les meilleurs et exalte les plus médiocres."
Rien à dire de plus limpide et juste.
A la fête du livre de Montluçon, ce dimanche 13 mai. Belle jeune fille au sourire cambré et beaucoup de visages grisâtres.
Repas avec les autres participants "auteurs" dont beaucoup ne doutent pas d'être des écrivains. Suivre encore le conseil de Frédéric N. " Deviens constamment et de plus en plus celui que tu es : le maître et le créateur de toi même ! Ne sois pas un écrivain : n'écris que pour toi même ! "
au mois de Juin et n'oubliez pas de m'écrire...
Jean Lenturlu

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Lenturlu - dans Journal de Campagne
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

  • : Le blog de Jean Lenturlu
  • Le blog de Jean Lenturlu
  • : Journal mensuel du noteur (et chanteur) Jean Lenturlu
  • Contact

Jean Lenturlu

  • Jean Lenturlu

Concerts

 

 

 

Retrouvez les livres et les chansons de Jean Lenturlu sur www.mapetitedistribution.com

 

 

Recherche

Rubriques