Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 14:26

Je ne vois qu'un état d'urgence, celui d'aimer.

 

L'éditeur que je vois pour la première fois, parle comme un homme « fini » : « il faut écrire des romans, il n'y a que ça qui se vend... » Je lui dis : « Je reviendrai vous voir quand j'aurai écrit un roman », et je sais bien que je ne le reverrai pas car l'idée du roman, même, m'est intolérable, est pour moi comme une affreuse résignation (cela fait trois ans que je ne lis plus D., pourquoi devrais-je prendre modèle sur lui?). Hervé Guibert Le mausolée des amants (journal 1976 – 1991)

 

Epitaphe pour mon beau-père posthume qui vient de se suicider : « Prisonniers des gouttes d'eau, nous ne sommes que des animaux perpétuels. » (les champs magnétiques – Breton/Soupault)

 

Je repense à la vitesse de la route... Comme le disait Jacques Chirac lors d'un discours : Il faut mettre un frein à l'immobilisme.

 

Chanter bientôt ; comme si j'y étais obligé par des circonstances crapuleuses.

 

La joie d'acheter des livres que je ne lirai pas.

 

Le coït subliminal de la mort.

 

Les lettres sublimes de Madame Du Deffand à Voltaire comme celle du 1er octobre 1759 : « Il n'y a plus de gaité, monsieur, il n'y a plus de grâces. Les sots sont plats et froids, ils ne sont point absurdes ni extravagants comme ils étaient autrefois. Les gens d'esprit sont pédants, corrects, sentencieux. IL n'y a plus de goût non plus ; enfin il n'y arien, les têtes sont vides, et l'on veut que les bourses le deviennent aussi... »

 

  • X : Je ne voyage que pour mon plaisir !

  • Moi, c'est pour mon plaisir que je ne voyage pas. Marcel Jouhandeau (Dans l'épouvante le sourire aux lèvres)

 

A Vienne, des bobos qui sont contre la société de consommation et qui vont voir le dernier Star Wars (20 décembre)

 

Dans le passionnant ouvrage de Jacques Le Goff « L'Europe est-elle née au moyen âge ? » la première utilisation (?) d'une arme bactériologique est à l'origine de l'épidémie de peste noire de 1347-1348 qui ravagea la chrétienté (50 à 70 % de mortalité !) : « … La colonie génoise de Caffa en Crimée fut assiégée par des Asiatiques qui utilisèrent comme armes contre les assiégés des cadavres de pestiférés jetés par-dessus les murailles. Le bacille véhiculé par les puces ou les rats ou, comme on le croit plutôt aujourd'hui, par le contact humain vint en Occident à bord de bateaux originaires de Caffa. Au cours de l'année 1348, il se diffusa dans pratiquement toute l'Europe. »

L'histoire n'a pas retenu si les assaillants asiatiques ont été contaminés de leur côté...

 

Et pour finir, ce petit conseil de Marcel Mariën : Prenez votre courage avec des gants.

 

Jean Lenturlu

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Lenturlu - dans Journal de Campagne
commenter cet article

commentaires

Bienvenue

  • : Le blog de Jean Lenturlu
  • Le blog de Jean Lenturlu
  • : Journal mensuel du noteur (et chanteur) Jean Lenturlu
  • Contact

Jean Lenturlu

  • Jean Lenturlu

Concerts

 

 

 

Retrouvez les livres et les chansons de Jean Lenturlu sur www.mapetitedistribution.com

 

 

Recherche

Rubriques